Djokovic s’en sort, Tsitsipas dehors, retour victorieux pour Murray, les Français reviendront mardi… Le résumé de la première journée

La première journée de Wimbledon a réservé quelques surprises. Si Novak Djokovic a perdu un set (le premier), il a rectifié le tir en remportant les trois suivants contre Jack Draper. Une réactivité absente chez Stefanos Tsitsipas. Après avoir lâché le premier set, le Grec a… perdu les deux suivants et est donc déjà éliminé du tournoi. Enfin, Andy Murray, quatre ans après sa dernière participation à Wimbledon, a réussi son retour en battant le Géorgien Nikoloz Basilashvili. Les Français devront de leur côté terminer leur rencontre mardi, interrompues en raison de la tombée de la nuit dans le ciel londonien. 

Retour réussi pour Andy Murray

Quatre ans après sa dernière participation à Wimbledon, en 2017, Andy Murray retrouvait son tournoi fétiche qu’il avait manqué en 2018 et 2019 à cause de graves problèmes à la hanche droite. Sur le gazon londonien, où il s’est imposé à deux reprises en 2013 et 2016, Murray a été poussé pendant toute la rencontre par le public, lui aussi très heureux de revoir jouer son héros national à la maison. Facile sur les deux premiers sets, Murray s’est tout de même fait peur face à Nikoloz Basilashvili, tête de série numéro 24.

L’Écossais a mené 6-4, 6-3, 5-0 avant de perdre sept jeux de suite et d’être contraint à un quatrième set dangereux pour son corps. Mais sous le regard des siens, que ce soit sa famille présente au Centre Court, et le public britannique, Murray, désormais 118e joueur mondial, a assuré dans le dernier set et se qualifie pour le deuxième tour (6-4, 6-3, 5-7, 6-3) en 3h32 de temps de jeu.

Heart. Determination. [email protected]_murray seals a battling victory on his return to singles action at #Wimbledon, overcoming Basilashvili 6-4, 6-3, 5-7, 6-3 pic.twitter.com/Z2OjYYyrjy

— Wimbledon (@Wimbledon) June 28, 2021

Il y affrontera un joueur issu des qualifications, l’Allemand Oscar Otte ou le Français Arthur Rinderknech dont la rencontre a été interrompue par l’obscurité, à 9-9 au cinquième set… 

Un somptueux Tiafoe élimine Tsitsipas

La première surprise de ce Wimbledon 2021 n’a pas mis longtemps à arriver. Dès la troisième rencontre de la journée pour être exact, et l’élimination de la tête de série numéro 3 Stefanos Tsitsipas (6-4, 6-4, 6-3). Une malédiction qui continue pour les finalistes de Roland-Garros puisque c’est la quatrième année consécutive que le battu du dernier dimanche des Internationaux de France est éliminé dès le premier tour de Wimbledon.

14. Pour la 14ème fois depuis le début de l’ère Open, une des quatre premières têtes de série de #Wimbledon s’est inclinée dès le premier tour. Ce n’était plus arrivé depuis 2008. pic.twitter.com/T4VkaX3xTu

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) June 28, 2021

Si le Grec n’a clairement pas joué son meilleur tennis, il est surtout tombé sur un grand Frances Tiafoe qui s’est montré impérial dans les échanges, point fort habituel de Tsitsipas. C’est la quatrième fois de sa carrière que l’Américain se paye la tête d’un top 10 mondial. Il affrontera au deuxième tour le Canadien Vasek Pospisil (65e mondial) ou l’Espagnol Roberto Carballes Baena (100e). De son côté, Tsitsipas échoue pour la troisième fois en quatre participations au premier tour de Wimbledon et continue de montrer de grosses lacunes sur gazon. 

Tiafoe showing off those muscles and his breakfast (?!) after beating the 3rd seed, Stefanos Tsitsipas. #Wimbledon pic.twitter.com/FEVUoo55jh

— Tennis GIFs (@tennis_gifs) June 28, 2021

Djokovic fait honneur à son statut

Numéro 1 mondial et double tenant du titre, Novak Djokovic a perdu un set avant de dérouler face au Britannique Jack Draper, 253e mondial et invité, pour s’imposer en quatre manches (4-6, 6-1, 6-2, 6-2). Après avoir lâché un premier set face à un Draper qui a tout donné, poussé par le public britannique de Wimbledon, Djokovic a repris ses esprits dans le deuxième set et n’a pas perdu le moindre point sur son service dans le troisième, bouclant la manche sur quatre aces. « Il mérite des applaudissements », a déclaré le vainqueur de Roland-Garros à la foule au sujet de Draper après le match.

La différence de niveau a aussi été visible sur le plan statistique : le Serbe a réussi 25 aces (pour 4 à son adversaire), n’a commis qu’une double-faute (6 pour Draper), n’a concédé que trois balles de break et n’en a perdu qu’une, a marqué 47 coups gagnants et commis 24 fautes directes (contre 26 et 27 pour Draper). Djokovic continue ainsi sa route vers son objectif ultime d’un 20e titre en Grand Chelem, record codétenu par ses « ennemis » de toujours Roger Federer et Rafael Nadal. Prochain obstacle sur sa route : le Chilien Marcelo Tomas Barrios (209e et issu des qualifications) ou le Sud-Africain Kevin Anderson (102e). 

A game of aces in 46 seconds

On your marks. Get set. Go, @DjokerNole…#Wimbledon pic.twitter.com/Pjj0wnjiL5

— Wimbledon (@Wimbledon) June 28, 2021
Les rencontres de Gaël Monfils, Benoît Paire et Arthur Rinderknech interrompues

Il n’y aura pas de Français éliminés lors de la première journée de Wimbledon et pour cause toutes les rencontres des Tricolores ont été interrompues par la nuit et reprendront mardi. 

Gaël Monfils, tête de série numéro 13, attaquera par un jeu décisif contre Christopher O’Connell. Les deux joueurs se sont partagés les deux premiers sets et étaient à jeu égal dans le troisième après 1h38 de jeu (6-4, 2-6, 6-6).

A tweener volley on Day 1?! You’re spoiling us, @Gael_Monfils #Wimbledon pic.twitter.com/sm4Uf2kI0Y

— Wimbledon (@Wimbledon) June 28, 2021

Arthur Rinderknech reprendra lui aussi par un jeu crucial. Lui et Oscar Otte, deux qualifiés, ont quitté le court n°8 sans pouvoir se départager à 6-4, 3-6, 2-6, 7-6 (5), 9-9 après 3h38 de combat. Le Français a eu une balle de match à 6-5 au cinquième set, bien sauvée par une volée en plongeant de l’Allemand. 

Enfin, Benoît Paire tentera de revenir dans une rencontre qui lui échappait. Face à Diego Schwartzman, tête de série numéro 11, l’Avignonnais a apporté très peu de résistance et il était derrière deux sets à zéro quand la nuit est tombée (6-3, 6-4).