Djokovic remporte son 20e titre du Grand Chelem face à Berrettini et égale le record de Nadal et Federer

Lorsque l’on est numéro 1 mondial et que l’on se prénomme Novak Djokovic, débuter son match par une double faute n’a rien d’alarmant. Surtout s’il y a des records à la clef 3h24 plus tard. Très appliqué mais sans briller, le Serbe est venu à bout de l’Italien Matteo Berrettini en quatre sets (6-7 [4], 6-4, 6-4, 6-3), dimanche 11 juillet, pour décrocher un sixième titre à Londres. Il remporte surtout un 20e tournoi du Grand Chelem, égalant le record masculin co-détenu par Rafael Nadal et Roger Federer avant ce dimanche.  

Novak Djokovic devient aussi le cinquième joueur à réaliser le doublé Roland-Garros/Wimbledon dans l’ère Open, après Rod Laver, Björn Borg, Rafael Nadal et Roger Federer. Il est aussi le deuxième à gagner les trois premiers Majeurs de l’année, après Rod Laver en 1969.

This legendary tale gains yet another [email protected] is the #Wimbledon champion for a sixth time pic.twitter.com/3nTlNNMJY2

— Wimbledon (@Wimbledon) July 11, 2021

Ce dimanche 11 juillet, Novak Djokovic a dû attendre la troisième balle de match pour conclure et s’étaler bras en croix sur le gazon londonien… avant d’avaler quelques brins d’herbe pour immortaliser le moment. Mais le numéro 1 mondial s’est fait peur en début de rencontre. Après une bagarre acharnée, alors qu’il menait 5-2 dans la première manche, le Serbe a perdu le fil. Fort de sa puissance et d’un excellent service (16 aces au total), Matteo Berrettini a sauvé une balle de set avant de l’emporter au tie-break sur un ace tonitruant.

Mais le Serbe a ensuite déroulé dans les trois manches suivantes, profitant de la maladresse et du manque de réalisme de son adversaire. Au total, le numéro 9 mondial a commis 48 fautes directes pendant la rencontre, soit 27 de plus que « Djoko ».

Il n’en fallait pas moins au numéro 1 mondial pour s’installer en tête. Mais c’est sans aucun doute Matteo Berrettini qui est à l’origine du plus beau point de la rencontre. Lobé sur son amortie par le Serbe à 5-2 dans le deuxième manche, l’Italien s’est arraché et a répondu par un tweener déposé en fond de cours, poussant Novak Djokovic à la faute… Pour la plus grande joie des spectateurs présents sur le Centre Court.

#Wimbledon
Quel échange entre Djokovic et Berrettini qui permet à l’Italien de rester en vie dans ce 2ème set !
Suivez le match en direct sur beIN SPORTS 2 ! pic.twitter.com/EpWKlu7ViD

— beIN SPORTS (@beinsports_FR) July 11, 2021

Si le Serbe ne parvient pas toujours à obtenir les faveurs du public, cela ne l’a pas empêché de décrocher une 18e victoire consécutive cette saison. Il a également remporté son 83e match en Grand Chelem, le deuxième total de l’histoire, juste derrière Roger Federer (102).

Le « Djoker » ne compte certainement pas s’arrêter là, avec en ligne de mire le Grand Chelem calendaire s’il remporte l’US Open au mois de septembre, après l’Open d’Australie, Roland-Garros, et désormais Wimbledon. Et il peut, pourquoi pas, espérer devenir le premier joueur à réussir le « Golden Slam » sur la même année. Pour cela, Djokovic devra ajouter une médaille d’or olympique à Tokyo, dans trois semaines, aux quatre victoires dans les tournois du Grand Chelem. Dans l’histoire du tennis, seule Steffi Graf chez les femmes a réussi cet exploit, en 1988.