la fracture entre vaccinés et non vaccinés se fait déjà sentir

TÉMOIGNAGES – La vaccination contre le Covid-19 est en train de devenir un marqueur identitaire source de tensions, que ce soit au bureau, avec les amis ou en famille.

«Ma collègue ne m’autorise plus à rentrer dans son bureau». Pour Pierre*, 22 ans, son alternance commence à prendre un tout autre tournant. Alors qu’il travaille dans une entreprise dans le milieu de la finance, pour un contrat d’apprentissage d’un an, le jeune homme pense déjà à la quitter. Outre le fait que son métier ne le passionne pas, les relations commencent à devenir «tendues» au bureau. Jacqueline, une salariée à trois ans de la retraite, qui est censée s’occuper de lui, ne veut plus l’approcher: «Elle ne veut pas déjeuner avec moi tant que je ne suis pas vacciné, et depuis trois jours, je n’ai plus le droit de rentrer dans son bureau», confie-t-il au Figaro.

Jeudi 1er juillet, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s’est inquiété sur le plateau de LCI quant à une potentielle fracture sociale due au vaccin: «Je crains une forme de fracture entre ceux qui auront été vaccinés et ceux qui n’auront pas voulu se faire vacciner, c’est certain». Depuis le début de la crise du Covid-19,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous