La fraude aux chèques volés ou falsifiés, un engrenage kafkaïen pour les victimes

Vol de chèques dans la boîte aux lettres, falsification de l’ordre ou du montant… Comment s’y prennent les arnaqueurs et que devient l’argent dérobé ?

Comme chaque année, Isabelle*, 56 ans, a dû régler ses impôts. Elle a donc fait un chèque fin mars 2021 et l’a libellé à l’ordre du Trésor Public. Une fois le chèque envoyé à La Poste, elle est retournée vaquer à ses occupations. Or, trois mois plus tard, Isabelle reçoit un commandement de payer la somme de 1500 euros assortie de frais de majorations de retard pour ne pas avoir payé dans les délais. Pourtant, Isabelle se souvient que le chèque a bien été encaissé. À sa demande, sa banque lui envoie une copie. Le chèque est là, mais l’ordre a été changé.

La fraude au chèque bancaire n’est pas nouvelle, mais celle-ci a vu une augmentation de 20 % en l’espace d’un an, d’après le rapport de l’observatoire de sécurité bancaire publié l’année dernière. Comme Isabelle, ils sont nombreux à avoir vu leur chèque falsifié ou encore volé. Dans le cas d’Isabelle, Maître Anthony Bem, spécialisé dans ce type de contentieux, ne voit que deux solutions : «Soit il a été intercepté à la Poste, soit directement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous