Le bruit, cette pollution invisible qui coûte très cher

INFO LE FIGARO – Le coût économique et social des nuisances sonores serait de 156 milliards d’euros par an, selon une étude que nous révélons.

156 milliards d’euros: tel est le coût, par an, du bruit en France. Ce chiffre vertigineux a été obtenu, via une étude menée par le Conseil national du bruit (CNB) et l’Agence de la transition écologique (Ademe), en mesurant les effets sanitaires et non sanitaires de ces nuisances multiples sur la société. Une pollution qui, selon l’étude, «constitue une préoccupation majeure des Français dans leur vie quotidienne» et empoisonne la vie de 25 millions d’entre eux. Car le bruit a des conséquences graves sur leur santé, que l’on parvient désormais à mesurer. «On est aujourd’hui en capacité de quantifier la part due au bruit dans une maladie», confirme Fanny Mietlicki, directrice de Bruitparif et par ailleurs responsable de la commission santé environnement du CNB.

Marteau-piqueur, trafic aérien, trafic routier ou encore pales d’éoliennes… Tout cet environnement bruyant intervient dans les troubles du sommeil, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le diabète. Le rapport reprend des données

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous