Le « Hangar Y », à Meudon, sera réhabilité par une fondation d’art

Le « Hangar Y », lieu d’histoire situé à Meudon, dans les Hauts-de-Seine, va être réaménagé par la Fondation Art Explora en un nouveau lieu culturel et artistique qui ouvrira l’an prochain, a annoncé fin juin son président, l’entrepreneur et mécène Frédéric Jousset. « Un bail a été signé pour 35 ans avec l’Etat. Le chantier commencera dès le 15 juillet quand la société Vinci engagera le curage du bâtiment. Nous prévoyons d’ouvrir le 1er septembre 2022 », a annoncé l’entrepreneur à l’AFP. Le projet couvre le hangar et le parc de dix hectares qui l’entoure.

 

Construit en 1878 pour l’exposition universelle, ce « Hangar Y » avait été démonté puis reconstruit sur les bords d’un bassin hexagonal de trois hectares dessiné par André Le Nôtre dans la perspective de l’ancien Château de Meudon. Lieu témoin de l’aventure aéronautique, il avait accueilli en 1884 le premier vol en circuit fermé.

 

20 millions d’euros, mais un coût nul pour les finances publiques

 

Laissés à l’abandon au cœur de la forêt de Meudon, le hangar et son parc vont être réhabilités pour un budget de 20 millions d’euros financé pour un tiers sur fonds propres et deux tiers grâce à un emprunt bancaire. « C’est un espace qui ne coûtera rien à l’Etat », a assuré Frédéric Jousset.

 

Le principal volet est la mise en état et aux normes de l’immense hangar : 3.900 m2 qui pourront accueillir jusqu’à 2.500 personnes assises, où se tiendront spectacles, défilés, expositions. Le projet prévoit la construction d’un restaurant et d’un pavillon des arts, où auront lieu séminaires et activités artistiques et éducatives pour enfants.

 

Entre événementiel et artistique

 

Le parc présentera des parcours de sculptures, notamment celles nombreuses que proposent à Art Explora les galeries parisiennes, et offrira des activités ludiques. « Il y a une volonté d’Art Explora de toucher des publics loin de la culture. Nous voulons offrir un équipement familial, populaire : un lieu pas intimidant, facile d’accès, qui ne soit pas un simple musée », a expliqué le propriétaire de la revue Beaux Arts.

 

« Ce qui nous anime est assez proche des débuts du Centre Pompidou : décloisonner les différentes pratiques artistiques ». La halle, a-t-il souhaité, sera « un mélange entre le Grand Palais pour l’aspect événementiel et le Palais de Tokyo pour la partie artistique ». Figure du monde de l’art parisien, Frédéric Jousset, qui est aussi mécène, membre du conseil d’administration du Louvre et cofondateur du groupe Webhelp, a créé en 2019 Art Explora pour financer des actions visant à réduire la fracture culturelle.