Le taux de réussite très élevé sème le doute sur le nouveau bac

DÉCRYPTAGE – Neuf candidats sur dix ont décroché le diplôme avant les épreuves de rattrapage. Grâce à l’introduction du contrôle continu pour la deuxième année consécutive, 95,2 % des lycéens de la filière générale l’ont obtenu.

Des résultats encore plus élevés dans la voie générale qu’en 2020. Cette année, le taux d’admis au baccalauréat général, avant même le rattrapage, se situe à 95,2 %, en hausse de 0,4 point par rapport à celui de 2020. Un taux qui diminue en revanche légèrement dans la voie technologique (- 1,2 % point, à 89 %) et la voie professionnelle (- 5,9 points, à 82 %). Toutes voies confondues, le taux de réussite s’élève à 90,5 %, soit 1,6 point de moins que l’an passé. Des résultats qui donnent le vertige et interrogent à nouveau sur la valeur et le rôle du baccalauréat.

D’autant plus que cette édition 2021 est la première année d’entrée en application de la réforme de Jean-Michel Blanquer. Une réforme promise dès 2017 par le candidat Macron, qui a vu les «séries» céder la place à des «spécialités», et dans laquelle les notes obtenues pendant l’année comptent, pour partie, dans l’obtention du diplôme. La question de la fin de l’examen national anonyme et de l’avènement du «contrôle continu» est

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous