nouveaux résultats d’empoussièrement pour 4 types de travaux

La campagne Carto amiante, gérée par l’Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP), a pour objectif de cartographier l’empoussièrement en amiante de travaux-types en présence d’amiante (sous-section 4). Quatre modes opératoires viennent d’être ajoutés à cette base, nous informe un récent communiqué de presse de l’organisme. Il s’agit de l’application de peinture ou d’enduit sur peintures et enduits intérieurs, la pose de toile de verre ou de papier peint sur peintures et enduits intérieurs, la dépose de papier peint (raclage) sur peintures et enduits intérieurs et le grattage manuel sur peintures et enduits intérieurs. Les résultats sont visiblement « encourageants ».

 

Des solutions opérationnelles « simples »

 

Deux séries de résultats avaient déjà été présentées en 2017 et en 2019. En tout, 398 mesures d’empoussièrement ont été menées sur les chantiers de 168 entreprises. En tout, quinze situations de travail ont été étudiées. Sur celles-ci, « treize sont de niveau d’empoussièrement 1 (empoussièrement inférieur à 100 fibres/litre) et deux sont de niveau 2 (empoussièrement compris entre 100 et 6.000 fibres/litre) », détaille l’OPPBTP. Preuve qu’il existe « des solutions opérationnelles simples en matière de prévention du risque amiante qui, si le geste professionnel de l’opérateur est maîtrisé et si le mode opératoire de chaque situation est respecté ».

 

L’OPPBTP en appelle à présent aux entreprises pour continuer la campagne Carto, en proposant des chantiers sur lesquels effectuer des mesurages. « Depuis près de 6 ans, le nombre de candidatures n’a cessé d’augmenter pour atteindre, à fin décembre 2020, 1.717 candidatures dont 656 ont été retenues et ont fait l’objet de mesurages », est-il précisé. Les entreprises intéressées peuvent candidater en cliquant ici.