pour l’exécutif, les installations concernées sont en « sur-rentabilité »

Le Gouvernement persiste et signe. La décision de revoir à la baisse les tarifs de rachat d’électricité d’origine photovoltaïque pour les contrats signés entre 2006 et 2010 ne passe pas du tout auprès des professionnels de l’énergie solaire, qui voit dans cette mesure adoptée dans le projet de loi de Finances 2021 une mise en danger économique des entreprises s’étant lancées dans la démarche ainsi qu’un paradoxe, à l’heure où la transition écologique est sur toutes les lèvres.