Rodéo urbain: la police intensifie la traque

INFO LE FIGARO – Les forces de l’ordre ont procédé à 704 interpellations et à la saisie de 953 engins depuis le début de l’année.

Le fléau du «rodéo urbain», qui consiste pour les jeunes des cités à faire la «roue arrière» et des acrobaties sur des bolides pétaradants, a explosé depuis la fin du confinement. Omniprésent avec le retour des beaux jours, il pourrit la tranquillité de nos concitoyens et se trouve trop souvent à l’origine de tragédies. La dernière en date remonte à la nuit du 16 au 17 juillet, lors de laquelle une jeune femme de 21 ans est morte lors d’une course sauvage à Glisy, près d’Amiens. Un motard a perdu le contrôle de son véhicule roulant à très vive allure et a percuté la jeune femme qui traversait la voie sur laquelle se déroulait le rodéo. Comme la victime, décédée peu après son arrivée aux urgences des suites de ses blessures, pas moins de 300 personnes étaient venues pour suivre ce «spectacle». Quelques heures auparavant, la brigade anticriminalité était intervenue pour interrompre ce même rassemblement.

Prenant ce sujet très au sérieux, la police nationale a placé la répression des rodéos

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous