64% des Français approuvent son extension dans les bars et restaurants selon un sondage

En parallèle, 54% des Français désapprouvent les manifestations hebdomadaires contre le passe sanitaire.

Alors que chaque samedi défilent des cortèges de manifestants dans toute la France contre l’extension du passe sanitaire, celui-ci semble approuvé par une majorité de la population.

Selon un sondage Elabe «L’Opinion en direct» pour BFMTV, entre 64% et 77% des Français cautionnent la mise en place du passe sanitaire selon les lieux, des chiffres en augmentation par rapport à un sondage réalisé le mois dernier juste après les annonces du président de la République.

Dans les cafés, bars et restaurants, 64% des Français approuvent l’extension du passe sanitaire, soit 10 points de plus que dans le précédent sondage réalisé. L’approbation monte à 72% pour l’accès aux lieux de culture et à 77% pour les transports (avions, trains, cars longue distance). Pour l’accès aux hôpitaux, 65% des personnes interrogées approuvent le passe, une baisse d’un point cette fois-ci par rapport au mois dernier.

Les jeunes plutôt contre

«Ce sont les personnes les plus âgées qui y sont les plus favorables (81% à 90% pour les plus de 65 ans)», note le sondeur. À l’inverse, les tranches d’âge jeunes sont sans surprise assez mitigées, voire contre l’extension du passe pour l’accès aux bars, restaurants et centres commerciaux avec seulement 42% à 53% d’opinions favorables pour les moins de 34 ans.

Chez les moins de 25 ans, 53% des personnes interrogées disent avoir déjà renoncé à une sortie où il fallait présenter son passe (cinémas, restaurants etc.). Cette proportion passe à 31% pour l’ensemble des tranches d’âge. En revanche, seulement 23% disent avoir renoncé à voir des proches (amis et familles) parce qu’ils n’étaient pas vaccinés ou n’avaient pas de tests négatifs. Enfin, 23% des interrogés disent avoir eu de vraies disputes avec des proches.

En parallèle, la mobilisation contre le passe sanitaire semble moins soutenue au fil des manifestations, selon le sondage. 54% des interrogés désapprouvent les manifestations hebdomadaires contre la politique sanitaire du gouvernement, contre 49% lors d’un précédent sondage. À l’inverse, 34% soutiennent ou ont de la sympathie pour le mouvement quand 11% des sondés y sont indifférents.