«C’est toute la chaîne pénale qu’il faut remettre en place»

ENTRETIEN – Après le meutre par arme à feu d’un adolescent de 14 ans, mercredi, la sénatrice (LR) des Bouches-du-Rhône et conseillère municipale à Marseille estime que le «problème du trafic de drogue s’étend et s’aggrave».

LE FIGARO. – Ce tragique événement survenu dans le quartier des Marronniers hier soir aurait-il pu être évité?

Valérie BOYER. – Cet événement est tristement banal. C’est la onzième personne qui meurt depuis le début de l’année à Marseille. Je suis effrayée par ce qui vient de se passer, mais également par la présence de ce gamin à 22 h 30 à cet endroit. Un enfant de 8 ans sur un point de deal, à un endroit où on voit des panneaux avec les horaires et les tarifs, ce n’est malheureusement pas la première fois qu’on voit ça à Marseille. Dans ce quartier, comme dans la région parisienne, c’est toujours la même sinistre histoire avec le trafic de drogue. Un certain nombre de dealers sont soit en prison, soit à l’abri, et cela entraîne des guerres de territoire. C’est un terreau extrêmement fertile pour la délinquance. Ça nous mène à la question de l’encadrement des mineurs, du suivi des délinquants et du lien police-justice.

Gérald Darmanin a rappelé que les règlements de compte avaient été divisés

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 62% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous