dans la tête des pyromanes qui mettent le feu aux forêts

DÉCRYPTAGE – Psychiatres et criminologues dressent le portrait-robot de ces incendiaires plus fréquents qu’il n’y paraît.

La multiplication des feux de forêt dans le monde n’est-elle due qu’au réchauffement de la planète ? Faire de la crise climatique l’unique responsable des innombrables incendies de cet été serait aisé. Pour les experts, la réponse est toutefois plus complexe. «Le réchauffement climatique joue sur l’intensité et la périodicité des incendies, avance auprès du Figaro Toussaint Barboni, membre du CNRS et maître de conférences à l’Université de Corse sur les feux de forêts. Mais 90% des départs de feux sont dus à une activité humaine». Selon l’Office national des forêts, environ 30% des incendies de forêt seraient volontaires. «En cause, des mégots de cigarette sciemment jetés… ou la folie d’un criminel isolé», accuse le conférencier.

Deux individus ont été appréhendés ces derniers jours dans la région méditerranéenne : le premier, mercredi 18 août, s’amusait à embraser différentes zones boisées du 10e arrondissement de Marseille jusqu’à l’intervention de la police et des marins-pompiers

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous