étendre de 48 à 72 heures la validité des tests de dépistage est-il risqué ?

LA VÉRIFICATION – Un test négatif permettra plus longtemps d’obtenir un passe sanitaire. Que pensent les scientifiques de cette nouvelle mesure qui facilitera la vie des personnes non-vaccinées ?

LA QUESTION. «Un dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures pour les non-vaccinés», a déclaré Olivier Véran le 8 août dans une interview au Parisien. «Il sera aussi possible d’effectuer des autotests, supervisés par un professionnel de santé, également valables 72 heures», a-t-il ajouté.

«Ces aménagements nous permettront de faire face au mieux à la demande de tests et de démultiplier les lieux de dépistage avec la coopération des collectivités territoriales», justifie Olivier Véran. En effet, depuis l’annonce de la mise en place du passe sanitaire, les pharmacies sont débordées. Mais repousser à 72 heures la validité des tests de dépistage négatifs n’est-il pas dangereux ?

VÉRIFIONS. Le ministre de la Santé se fonde sur un avis du Conseil

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous