le maire de Marseille, Benoît Payan, demande un «parquet spécial»

Le maire socialiste de la Cité phocéenne souhaite avoir des juges d’instruction et des procureurs «dont c’est le métier, la spécialité, qui ne font que ça du matin au soir».

«Il faut que l’État crée un parquet spécial à Marseille.» La demande émane de Benoît Payan, le maire socialiste de Marseille. Formulée lundi sur Franceinfo, elle a le goût de l’urgence. Il existe déjà, dans la deuxième ville de France, une juridiction interrégionale spécialisée (JIRS), en partie dédiée au grand banditisme et dotée de pouvoirs spécifiques. Mais Benoît Payan voudrait plus, et mieux.

Au moins «des procureurs aguerris, des juges d’instruction, des procureurs dont c’est le métier, la spécialité, qui ne font que ça du matin au soir». Car «on ne tape pas des trafics de cette dimension-là avec des moyens qui ne sont pas à la hauteur.» «La procureure de la République fait ce qu’elle peut, a-t-il reconnu, mais elle n’a pas les moyens de taper fort. Il faut que l’État, et je pense qu’il en a conscience, prenne la mesure de ce qui est en train de se passer.»

Main dans la main avec le pouvoir central

Le maire, dans son argumentaire, évoque «des trafics qui génèrent des millions d’euros de revenus tous les mois» et des gens «qui

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous