les questions qui fâchent sur la rentrée des classes

DÉCRYPTAGE – À quelques jours de la rentrée, les parents d’élèves et le personnel de l’Éducation nationale se retrouvent face à une multitude de questions qui risquent parfois de virer au casse-tête.

• Les cantines, un «véritable angle mort»

Qui dit niveau 2 du protocole sanitaire dit… «pas de règles bien définies et assez strictes» pour la restauration scolaire, du moins aux yeux des syndicats SNUipp-FSU et SE-Unsa. Le ministère, en effet, recommande simplement «un service individuel» et demande à ce que «dans la mesure du possible, les mêmes élèves déjeunent tous les jours à la même table dans le premier degré». À tout âge, les cantines sont pourtant des lieux où, à moins d’une contrainte forte, les élèves se mélangent allègrement et ne portent pas le masque.

Mère d’une adolescente complètement vaccinée, Delphine, qui se veut de manière générale plutôt «philosophe» face à cette nouvelle rentrée scolaire en temps de Covid, s’avoue tout de même rassurée que sa fille n’aille pas à la cantine. «C’est un véritable angle mort», s’inquiète Guislaine David, du SNUipp-FSU. «Ce qu’il faudrait, c’est inventer un protocole “2 1/2”: appliquer le niveau 2 avec des mesures plus fortes pour les cantines», abonde Bruno Bobkiewicz, proviseur

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous