malgré deux balles de match, Lucas Pouille s’incline face à Albert Ramos-Vinolas

Lucas Pouille peut avoir des regrets. Alors qu’il avait deux occasions de se qualifier, le Nordiste s’est incliné en cinq sets lors du premier tour de l’US Open face à l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas (6-1, 5-7, 5-7, 7-5, 6-4), mardi 31 août 2021. Le Français, en chute libre au classement ATP (133e mondial), a manqué de constance face au spécialiste de la terre, alternant entre phases de domination et manque de confiance. 

2. Il y aura des regrets : Lucas #Pouille (N°133) s’est incliné face à Albert Ramos-Vinolas (N°48) malgré deux balles de match. Passé tout près de sa première victoire en Grand Chelem depuis 2 ans, le Français devra encore patienter. #USOpen pic.twitter.com/aW7Xh7KIOn

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) August 31, 2021

Balayé par l’Espagnol dans le premier set en à peine une demi-heure, Pouille avait pourtant réussi à recoller au score puis prendre les commandes du match avant de finalement craquer dans le cinquième set. Pourtant dos au mur en début de deuxième manche, il a gagné en précision au fil des jeux et a breaké au meilleur des moments (à 5-5) avant de recoller au score face au 48e mondial.

Dans un troisième set très équilibré, il a réussi à sauvé deux balles break cruciales à 3-4. Deux jeux plus tard, le Français a renversé le match : réitérant sa performance du deuxième set, break à 5-5, il a conclu le dernier jeu sur un ace, pour mener deux manches à une face à l’Espagnol.

Plus conquérant et libéré dans ses coups au quatrième set, Pouille a pressé son adversaire, le poussant à la faute. Alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en s’emparant tôt de la mise en jeu de Ramos-Vinolas, le Français a craqué en fin de set, après avoir laissé filer deux balles de match sur son propre service.

Un service qui lui a fait défaut dans le cinquième set, puisque, malgré deux premières balles de match sauvées, il a cédé la rencontre sur une très malheureuse double faute. Le Français, qui a failli remporter son premier match en Grand Chelem depuis l’étition 2018 de l’US Open, est passé tout près de briser cette spirale infernale…