Over the blues, saga solidaire née du Covid-19

RÉCIT – Créée avec la pandémie pour aider les soignants à se fournir en surblouses, cette association veut poursuivre l’aventure.

«Ma femme, couturière, et une amie ont commencé à faire des surblouses à la demande de deux Ehpad, alors que la pandémie était en pleine explosion: le personnel était totalement démuni!» C’est ainsi, en mars 2020, qu’a débuté l’aventure Over the blues. Et le nom de l’association vient vite: pour remonter avec des blouses le moral des soignants et des bénévoles qui ont le blues, sur un jeu de sonorité entre les deux mots. En quelques semaines, cette association partie de rien parviendra à réunir 4000 bénévoles à travers toute la France: 42.000 surblouses seront données aux soignants.

Aujourd’hui, les pénuries de masques et de blouses des premières heures de l’épidémie semblent bien loin. Pour ne pas oublier cet épisode, Xavier de Montille, un des fondateurs de l’association Over the blues, le raconte dans son livre Un succès solidaire face à la pandémie (L’Harmattan). «On voulait que ce soit efficace: une taille unique, c’est plus facile à coudre, et en pleine période de crise, on ne se demande

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous