une vie consacrée aux pauvres et aux exclus

PORTRAIT – Le supérieur provincial de la communauté religieuse des Montfortains, à Saint-Laurent-sur-Sèvre, était «un homme de grande foi» et «plein de bonté».

Un homme d’une foi immense. Âgé de 60 ans, le supérieur provincial de la communauté religieuse des Montfortains à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée – c’est-à-dire leur responsable -, a toujours accueilli les fidèles du monde entier. Mais aussi les pauvres et les exclus de la société qui se présentaient à la porte de la congrégation. Aussi, qu’ils soient laïcs ou religieux, l’émotion et la tristesse sont grandes parmi ceux qui ont eu la chance de rencontrer celui qui est mort pour avoir mis en pratique ses convictions.

«Je suis profondément ému. Le père Olivier Maire était un homme de grande foi et de grande culture que je connaissais bien, réagit Bruno Retailleau, sénateur de Vendée. lI aura poussé jusqu’au don de sa vie ses valeurs de charité chrétienne et sa foi mariale. Il hébergeait des marginaux, notamment des SDF, dans la spiritualité du père de Montfort et prononçait des homélies mémorables.»

Ainsi, il y a quelques mois, Olivier Maire avait repris les paroles de saint Paul dans la

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous