Bencic fait tomber Swiatek, Zverev enfonce Sinner, Raducanu en pleine lumière et Mahut-Herbert retrouvent des couleurs… Ce qu’il faut retenir de la huitième journée

Suite et fin des huitièmes de finale à Flushing Meadows, lundi 6 septembre, avec un choc Belinda Bencic – Iga Swiatek qui a tenu toutes ses promesses en ouverture. Une rencontre où la Suissesse Bencic est finalement sortie gagnante, tout comme Alexander Zverev ou Emma Raducanu quelques heures plus tard.

D’autres têtes d’affiche sont encore au programme avec Matteo Berrettini ou Novak Djokovic chez les messieurs. Du côté des dames, le duel Maria Sakkari – Bianca Andreescu en fin de programmation devrait ravir les amateurs de tennis offensif.

Belinda Bencic s’en est bien sortie

La fébrilité a sans doute été le maître mot de ce premier choc des huitièmes de finale de la journée dans le tableau féminin. Un choc où Belinda Bencic est sortie grande vainqueure contre sa rivale polonaise Iga Swiatek (7-6, 6-3) en 2h10 de match. Après un départ canon de la Suissesse, la fin du set s’est renversée en faveur de la Polonaise à partir de 4-5. Moins timide dans les moments clés, Belinda Bencic, récente championne olympique, a pris le dessus dans un tie-break intenable de plus de 20 minutes et sur sa cinquième opportunité pour conclure le premier set à 14-12.

@BelindaBencic reaches the quarterfinals without dropping a set. pic.twitter.com/2keQoDuQ1F

— US Open Tennis (@usopen) September 6, 2021

Une flopée d’occasions manquées et un tournant fatidique pour Iga Swiatek qui a vite vu son jeu se dérégler d’entrée de deuxième manche, la lauréate de Roland-Garros 2020 concédant son engagement d’entrée. Un retard fatal face à la tête de série numéro 11 qui atteint le stade des quarts de finale pour la troisième fois de sa carrière à New York.

Alexander Zverev passe l’obstacle Jannik Sinner en trois sets

Finaliste l’an dernier à New York, Alexander Zverev a peut-être gagné l’efficacité en plus cette saison pour espérer toujours mieux. Plus létal et surtout plus direct pour terminer ses matchs en Grand Chelem, l’Allemand version 2021 a sorti le grand jeu pour se défaire de l’Italien Jannik Sinner (6-4, 6-4, 7-6 [7]). Le récent champion olympique allemand a réalisé une véritable leçon au service en ne concédant qu’une seule fois son engagement en fin de troisième set : seul moment où le 4e joueur mondial a véritablement tremblé et sauvé cinq balles de set, dont trois dans le tie-break. 

@AlexZverev is stoked for the #USOpen quarterfinals pic.twitter.com/XkPyxZQ3F7

— US Open Tennis (@usopen) September 6, 2021

Désormais invaincu depuis son quart de finale à Wimbledon, le 5 juillet dernier, Alexander Zverev s’avance donc frais comme un gardon et en grand favori de son quart de finale contre le Sud-Africain Lloyd Harris (46e), tombeur en quatre manches de l’Américain Reilly Opelka.

Emma Raducanu continue sa belle aventure dans Big Apple

Après la Canadienne Leylah Fernandez, dimanche, la Britannique Emma Raducanu (150e) a poursuivi la série des révélations de la « Next Gen » féminine à l’US Open. Issue des qualifications, la joueuse de 18 ans a mis l’Américaine Shelby Rogers (6-2, 6-1) au tapis en un tout petit plus d’une heure de jeu. Un résultat sec – sa neuvième victoire consécutive à Flushing Meadows – devenu presque une habitude sur ses trois autres matchs dans le tableau principal.

15. Pour se hisser en 1/4 de finale de l’US Open, @EmmaRaducanu n’a perdu que 15 petits jeux dans le tableau final. Pour retrouver une joueuse au bilan aussi impitoyable à New York, il faut remonter au parcours de @serenawilliams en 2013 (13 jeux perdus). #USOpen pic.twitter.com/Rn2rImgovq

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) September 6, 2021

Son coup droit ravageur et sa manière de détruire tactiquement son adversaire avec cinq breaks sur le service de Shelby Rogers lui ont ouvert en grand les portes des quarts de finale. Déjà révélée dans son jardin de Wimbledon avec un huitième de finale, Emma Raducanu confirme pour ce qui est seulement le deuxième Grand Chelem de sa carrière. Elle retrouvera la Suissesse Belinda Bencic, mercredi, pour une place dans le dernier carré.

Direction les quarts pour la paire Mahut-Herbert

C’est reparti pour les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert en double messieurs. Après leur désillusion des Jeux de Tokyo, éliminés dès les premier tour, la paire tricolore s’est imposée en trois manches (4-6, 7-5, 6-3) en huitièmes de finale contre Andrey Golubev – Andreas Mies. Déjà titrés à New York en 2015, les « Frenchies » ont fait parler leur statut de tête de série numéro 3 pour serrer le jeu dans les moments importants avec plus de 78% de points remportés derrière leur premier service. Sans être transcendants, ils ont rempli leur objectif principal avec une qualification pour les quarts de finale et s’approcher toujours un peu plus d’un sixième titre commun en Majeur.