Ce que dit l’attentat en Tanzanie de la menace terroriste contre la France

DÉCRYPTAGE – Un homme a tué quatre personnes devant la représentation française, rappelant que Paris est plus que jamais une cible.

En plein chaos afghan, la nouvelle a été vite oubliée. Mais l’événement, assez confus, et sa récupération par des organisations terroristes, interroge au moment où la France est visée par les propagandistes islamistes.

Le 25 août dernier, à Dar es Salaam, principale ville et centre économique de Tanzanie, un homme, en civil et portant une coiffe de prière musulmane, a attaqué les forces de l’ordre devant l’ambassade de France.

Selon la police locale, il a tout d’abord abattu deux policiers avec une arme de poing avant de se saisir d’un fusil automatique. Il a ensuite marché vers la représentation diplomatique française, éloignée de quelques centaines de mètres, en tirant. Des vidéos le montrent finissant son périple meurtrier (trois policiers et un agent de sécurité tué, six blessés) devant l’entrée de l’ambassade. Debout au beau milieu de la rue, sans se protéger et se frappant la poitrine, il défie les forces de l’ordre avant d’être tué. Après les faits, un policier indiquait: «Il est trop

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous