le 11 septembre dans les yeux des enfants

«DANS LES YEUX DE…» (4/6) – Lorsque les tours se sont effondrées, la maîtresse de Charlotte a fondu en larmes. Paul, alors âgé de 4 ans, sortait tout juste de la sieste. Tandis que Romain en garde un souvenir bien particulier.

Journaliste, pompier, diplomate, personnel navigant, rescapé ou encore jeunes adultes, ils ont tous assisté, impuissants, en France et aux États-Unis, aux attentats du 11 septembre 2001. Toute la semaine, Le Figaro vous raconte leurs souvenirs et le rapport qu’ils entretiennent avec cet événement tragique.

Le 11 septembre 2001, Charlotte avait 10 ans. Elle avait fait sa rentrée peu de temps auparavant et se souvient parfaitement de cet après-midi. Alors qu’elle était en classe, un téléphone sonne, provoquant une surprise chez les élèves. La maîtresse cherche alors dans son sac et décroche. Et tout à coup, elle s’effondre, en larmes, sous les yeux médusés des enfants. «Les tours jumelles se sont effondrées», prévient-elle alors, entre deux sanglots.

Les camarades de classe se regardent sans trop comprendre : «C’était une situation assez étrange, personne n’avait de référentiel sur ces tours jumelles, ni sur un quelconque détournement», explique Charlotte. Dans ses souvenirs, la journée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous