Marseille représente-t-elle 20% des règlements de comptes pour 1% de la population en France?

LA VÉRIFICATION – Les règlements de comptes ont enflammé Marseille tout au long de l’été, si bien qu’Emmanuel Macron en a fait la destination de sa rentrée.

LA QUESTION. Emmanuel Macron fait sa rentrée à Marseille. La deuxième ville de France a connu un été chaud, émaillé de violences liées au trafic de drogue : tout au long de l’été, les règlements de compte se sont succédé, faisant parfois de très jeunes victimes.

Sur le plateau d’Yves Calvi sur BFMTV, le chercheur Fabrice Rizzoli, spécialiste des réseaux criminels, rappelle le poids de la cité phocéenne dans les violences mafieuses en France. «Marseille c’est 1% de la population, 20% des règlements de comptes», explique le docteur en science politique. Qu’en est-il vraiment?

VÉRIFIONS. Pour qu’un meurtre soit considéré comme un règlement de comptes, il faut que trois éléments soient réunis par les enquêteurs. La victime doit être un malfaiteur, le mobile du crime doit être un différent sur fond d’activité illégale, le mode opératoire doit être professionnel (guet-apens, utilisation d’armes, etc.).

Sur le temps long, le chiffre avancé par M. Rizzoli est exact. Selon des chiffres avancés

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous