Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

REPORTAGE – Autour de la famille du prêtre, les Montfortains et les fidèles se sont réunis pour un dernier hommage.

À Saint-Laurent-sur-Sèvre

Le maire de Saint-Laurent-sur-Sèvre, Éric Couderc, s’était démené pour installer un écran géant sur le parvis de la basilique, pour les funérailles du père Olivier Maire. Mais, ce vendredi à 14 h 30, sous un soleil de plomb, ils ne sont qu’une vingtaine de spectateurs à se presser, cherchant de l’ombre, chapeau sur la tête et brumisateur à la main.

Les autres, soit environ 800 personnes, ont pu trouver place à l’intérieur de la basilique où, de chaque côté de l’autel, deux portraits du père Olivier Maire, souriant, ont été installés. «Il y a 1000 places mais, pour des raisons sanitaires et pour avoir de l’espace et respirer, nous avons choisi de limiter», explique le maire, inquiet des débordements.

Lundi, le jour même où l’on apprenait la mort du prêtre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, venu sur place, a été accueilli par des jets d’œufs… Rues barrées, camions aux carrefours, périmètre de sécurité autour de la basilique: ce vendredi, les gendarmes se

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

À Saint-Laurent-sur-Sèvre, émotion et sérénité pour l’adieu au père Olivier Maire