Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DÉCRYPTAGE – Après les annonces d’Emmanuel Macron lundi dernier, les opposants au pass sanitaire multiplient les comparaisons historiques douteuses.

«Dictature !» Voilà plus d’un an que la petite chanson revient, suivant les vagues épidémiques et les restrictions sanitaires. La perspective du «pass sanitaire» et d’une «incitation maximale à la vaccination» a achevé de consacrer l’accusation. Depuis les annonces d’Emmanuel Macron lundi 12 juillet au soir, des internautes rivalisent de comparaisons douteuses pour qualifier la situation actuelle : «fascisme», «apartheid», «Shoah», «Staline»… Les politiques ne sont pas en reste. «Les covidistes n’aiment pas qu’on leur dise la cruelle vérité : que leur #PassDeLaHonte est un outil d’apartheid», a twitté Florian Philippot, tandis que Gilbert Collard a, lui, évoqué «une dictature vaccinale». De l’autre côté de l’échiquier politique, l’eurodéputée Michèle Rivasi, pourtant vaccinée, a déclaré lundi soir : «C’est l’apartheid dans le pays des droits de l’homme».

S’ils ont été des milliers à marcher contre la «dictature sanitaire», les manifestants n’ont pas inventé du parallèle

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

a-t-on perdu la raison face aux restrictions ?