Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Sur le chemin de l’histoire, Novak Djokovic va croiser la route d’Alexander Zverev. Le Serbe et l’Allemand ont rendez-vous dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 septembre pour leur demi-finale à Flushing Meadows. Et dans sa quête de Grand Chelem calendaire, le « Djoker » se retrouve peut-être face à celui qui est le plus à même de l’arrêter.

A colossal matchup between two of the best players in the world for a spot in the #USOpen final. pic.twitter.com/XJNC8BqgUv

— US Open Tennis (@usopen) September 9, 2021

D’abord parce que l’Allemand reste sur une victoire de prestige lors de leur dernière confrontation. Il avait en effet pris le meilleur en demi-finale du tournoi olympique, à Tokyo, alors que l’on évoquait déjà le Grand Chelem doré (les quatre Majeurs et l’or olympique) pour le Serbe. Et tout semblait bien parti, puisque Djokovic s’était adjugé la première manche en 37 petites minutes. Mais Zverev avait réussi à renverser la vapeur (1-6, 6-3, 6-1), pour aller accrocher la première finale olympique puis la première médaille d’or de sa carrière.

Avec les Jeux, les deux hommes se sont affrontés à neuf reprises depuis leur première opposition en 2017. Jusqu’à présent, Zverev n’est parvenu à renverser le Serbe que trois fois.

Le résultat à Tokyo l’a mis en confiance et a nourri sa bonne forme actuelle. Entre le Japon et New York, l’Allemand est notamment allé glaner le Masters 1000 de Cincinnati. Après avoir pris le meilleur sur Lloyd Harris en quarts à Flushing, il reste ainsi sur une série de 16 victoires de suite. 

[email protected] en Grand Chelem :

️ 2015 – 2019
▫️ 18 participations
➡️ 5 qualifications en 2de semaine
↪️ 0 demi-finale

️ 2020 – 2021
▫️ 7 participations
➡️ 7 qualifications en 2de semaine
↪️ 4 demi-finales pic.twitter.com/TV1CMH0vci

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) September 8, 2021

Alexander Zverev a également démontré une certaine force mentale depuis le début de la quinzaine new-yorkaise. Le numéro 4 mondial a presque toujours affiché force et sérénité, lâchant seulement une manche depuis le début du tournoi (contre Jack Sock au 3e tour). Ses problèmes extra-sportifs, avec les nouvelles accusations de la part de son ancienne compagne de violences conjugales et d’abus physiques et émotionnels, n’ont pas transparu sur le terrain.

Enfin, Zverev est aussi revanchard, avec sans doute l’envie d’effacer le souvenir de sa finale d’US Open perdue l’année dernière, contre Dominic Thiem. Des comptes sont aussi à régler avec son adversaire du soir, qui l’avait stoppé aux portes de sa première finale à l’Open d’Australie en début d’année. « C’est l’un des meilleurs joueurs du monde en ce moment et je suis gonflé à bloc. Plus le défi est grand, plus la gloire de le surmonter est grande », a-t-il déclaré à l’AFP. Le rendez-vous est pris.

Alexander Zverev peut-il briser le rêve de Grand Chelem de Novak Djokovic ?