Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Après la victoire de Novak Djokovic en finale de Wimbledon face à l’Italien Matteo Berrettini dimanche 11 juillet, le Serbe a écrit encore un peu plus l’histoire de son sport et a rejoint Roger Federer et Rafael Nadal dans le club très fermé des joueurs les plus titrés de l’histoire en Grand Chelem. Plus qu’un parcours personnel hors norme, ce nouveau sacre du Serbe met en lumière une domination impitoyable du Big three depuis maintenant dix-huit ans. Retour en chiffres sur un empire (presque) impénétrable. 

2003, le début d’une série sans fin

Depuis le premier sacre du Suisse Roger Federer en Grand Chelem en 2003 à Wimbledon, les membres du Big three n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires. D’après les calculs de Constance Sénac de Monsembernard du compte Twitter Jeu, set et maths, 72 tournois du Grand Chelem ont été joués depuis 2003. Parmi eux, 60 ont été remportés, soit 83 %, par trois joueurs seulement : Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic.

60. Depuis le premier sacre de Roger Federer en Grand Chelem, 72 tournois du Grand Chelem ont été disputés. Parmi eux, 60 ont été remportés par seulement trois joueurs (soit 83%) : @rogerfederer, @RafaelNadal et @DjokerNole. #Wimbledon pic.twitter.com/1LAZslBADT

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) July 11, 2021

Et la tendance s’est encore accentuée récemment, alors que l’âge de ces joueurs décline pourtant. Sur les 18 tournois du Grand Chelem disputés depuis 2017, Novak Djokovic en a gagné huit, Rafael Nadal six et Roger Federer trois. Seul un leur a échappé, celui de Dominic Thiem à l’US Open en 2020. 

En finale, seules quatre défaites

Leur constance n’a encore jamais été égalée. Et dès que l’un des membres du Big four – en comptant donc Andy Murray – s’est retrouvé en finale d’un Grand Chelem, rares sont ceux à avoir réalisé l’exploit : celui de remporter le titre face à eux. Seuls Juan Martin Del Potro et Stanislas Wawrinka (à trois reprises) sont parvenus à les déstabiliser suffisamment pour soulever le trophée. 

✅ vs Big 4 en finale de GC
Del Potro
Wawrinka x3

❌ vs Big 4 en finale de GC
Philippoussis
Safin
Roddick x4
Hewitt
Puerta
Agassi
Baghdatis
Gonzalez
Tsonga
Soderling x2
Berdych
Ferrer
Raonic
Wawrinka
Cilic x2
Anderson x2
Thiem x3
Del Potro
Medvedev x2
Tsitsipas
Berrettini pic.twitter.com/D6aeN0DLUO

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) July 11, 2021

Wimbledon, chasse gardée

De 2003 à 2021, seuls quatre joueurs différents ont remporté le tournoi londonien. Là encore, peu de surprise, il s’agit du célèbre Big four composé de Roger Federer, de Rafael Nadal, d’Andy Murray et de Novak Djokovic. Wimbledon est ainsi le seul Grand Chelem à avoir été exclusivement remporté par ce quatuor pendant cette période. Roland-Garros se situe juste derrière avec une seule victoire hors Big 4, celle de Stanislas Wawrinka en 2015.

Domination inédite depuis le début de l’ère Open

Si la domination du trio est impressionnante depuis les premiers coups de raquette du Suisse, de l’Espagnol et du Serbe au plus haut niveau mondial, elle l’est d’autant plus au regard de l’ère Open dans son ensemble. Depuis 1968, 213 tournois du Grand Chelem ont été bataillés. Parmi eux, le Big three en a remporté 28%, soit plus d’un sur quatre. Là encore, du jamais-vu. 

28. Depuis le début de l’ère Open (il y a 53 ans), 213 tournois du Grand Chelem ont été disputés. Le Big Three en a remporté 28% d’entre eux, soit plus d’un sur quatre. Voilà. #Wimbledon pic.twitter.com/z7eEDO6REh

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) July 11, 2021

Après le vingtième titre de Novak Djokovic en Grand Chelem, la domination du « Big 3 » n’a jamais été aussi grande