Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les mesures qui encadraient les vendanges l’année dernière seront reconduites. Pas de passe sanitaire, mais la distanciation sociale passe de 1 à 2 mètres.

À l’approche des vendanges, prévues pour la mi-septembre, les viticulteurs se préparent pour la seconde année consécutive à appliquer un strict protocole sanitaire. «Les domaines viticoles sont rodés. Ils savent à quoi s’attendre et sont prêts à jouer le jeu», assure Mélanie Grandguillaume, responsable juridique au sein de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne.

Hormis l’allongement de la distanciation physique de 1 à 2 mètres, l’essentiel des contraintes sanitaires reste inchangé par rapport aux vendanges de l’année dernière. Publié en juillet 2020 par l’Union des maisons de champagne, le Guide de préconisations sanitaires pour les vendanges en Champagne listait des mesures relatives aux déplacements, l’accueil, la restauration, l’hébergement et le lieu de travail du personnel afin de s’adapter aux recommandations sanitaires gouvernementales.

Inciter les saisonniers à effectuer des tests de dépistage avant le début des vendanges pour éviter le brassage des populations

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Avant les vendanges, les vignerons tentent de s’adapter aux règles sanitaires