Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Benoît Paire est un joueur transformé à Cincinnati. Après sa victoire face au Canadien Denis Shapovalov, 10e joueur mondial et tête de série numéro 6 mercredi 18 août, le Français 50e mondial a poursuivi sa belle dynamique jeudi 19 août en huitièmes de finale. Face au géant Américain John Isner (26e mondial), il a tenu la cadence et a imposé son jeu (7-6, 6-7,6-1) en 2h18 de match. Paire rejoint ainsi son premier quart de finale en Masters 1000 depuis Rome en 2013.

D’entrée Benoît Paire a breaké son adversaire face à un Isner semble-t-il diminué et inquiétant sur sa mobilité. Mais l’Américain s’est rapidement repris, talonnant le Français au point de reprendre l’avantage. Paire a tenu bon, restant concentré et efficace au service, et serrant le jeu pour emmener Isner au tie-break. Solide, le Français a empoché sans trembler cette manche décisive (7-1). Une prouesse non négligeable face au géant Américain, habitué de l’exercice qui en a disputé 756 sur le circuit ATP depuis le début de sa carrière. Il n’est que le 15e joueur à réaliser cet exploit. 

15. Depuis le début de sa carrière, John Isner a disputé 756 tie-breaks sur le circuit ATP. Mais @benoitpaire a réalisé quelque chose que peu de joueurs ont réussi : remporter un tie-break face au géant en ne lui laissant qu’un petit point ou moins (0-7 ou 1-7). #CincyTennis pic.twitter.com/VRmJvzaBnF

— Jeu, Set et Maths (@JeuSetMaths) August 19, 2021

Une solidité qu’il a conservé dans la deuxième manche. Benoît Paire a notamment su utiliser à bon escient l’amorti, Isner ne se déplaçant jamais vers l’avant. Les deux joueurs ont d’ailleurs montré plus de constance au service, conservant chacun leur mise en jeu. Paire a toutefois trouvé une faille, et est parvenu à s’offrir une balle de match à 5-4, mais sauvée dans la foulée par Isner sur un ace. 

La perte de la deuxième manche n’a pas perturbé Benoît Paire, qui a trouvé les ressources pour s’imposer, profitant du déclin physique de son adversaire.

Depuis quelques semaines, Benoît Paire montre un meilleur visage et un meilleur tennis. Un changement d’attitude dû notamment à l’absence de bulle sanitaire à Cincinnati avant le début du tournoi. « Pour moi, ça change tout parce que je suis quelqu’un qui aime sortir, qui aime aller au restaurant le soir, qui aime aller boire un verre (…) Je passe du bon temps et du coup ça se ressent sur le court et mes résultats suivent », avait-il dans un entretien accordé au quotidien L’Équipe.

Pour leur troisième affrontement sur le circuit ATP, Paire a désormais l’avantage avec deux victoires, après celle à Washington en 2019. Au prochain tour, Benoît Paire affrontera le vainqueur du duel Rublev-Monfils.

Benoît Paire enchaîne face à John Isner et se qualifie pour les quarts de finale