Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Va-t-on voir un coup de théâtre dans la cession du groupe Lapeyre ? Il semble, en tout cas, que les syndicats n’aient pas encore dit leur dernier mot. En effet, depuis le début, ils refusent la cession de l’enseigne au fonds d’investissement allemand Mutares. Pourtant le 1er juin dernier, le Tribunal de commerce de Paris homologuait la vente, finalisant la transaction entre le groupe Saint-Gobain et Mutares.

 

L’intersyndicale, qui n’a jamais accepté cette opération, pointe du doigt un fort risque de plan social dans les prochaines années. « Nous estimons qu’il pourrait y avoir environ 1.000 pertes d’emplois (…) et la situation serait proche du redressement judiciaire en 2023« , nous confiait fin mars Hervé Grillon, délégué syndical CGT de Distrilap, filiale de Lapeyre qui détient les 124 magasins du groupe.

Il vous reste 68% à découvrir.

Cession de Lapeyre : un nouveau rebondissement ?