Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DÉCRYPTAGE – Policiers et agents de la Sécu unissent leurs forces pour identifier les «vraies fausses attestations» remises à des personnes non vaccinées, permettant à ces dernières de se munir d’un QR Code valide.

Il existe trois formes de fraudes au passe sanitaire. D’abord les «fausses attestations» fabriquées de toutes pièces, désormais inutilisables avec le contrôle systématique des QR codes. Viennent ensuite les vraies attestations utilisées par les mauvaises personnes, simili d’«abonnement Netflix familial», ironisait le ministre de la Santé Olivier Véran. Enfin, les «vraies fausses attestations», enregistrées sur le site Ameli. «Tout est renseigné “comme si” la personne avait vraiment reçu l’injection, alors même qu’elle n’en a reçu aucune», explique l’Assurance maladie.

Bien plus insidieuses et plus fourbes, ces dernières sont «tout à fait indétectables

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

comment la police et l’Assurance maladie traquent les fraudeurs