Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

FILIÈRE BOIS. Face aux « spéculateurs » étrangers venant faire main-basse sur les grumes, notamment de chênes, des forêts françaises, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a indiqué que les démarches de certification et la contractualisation pouvaient permettre de mieux protéger les massifs de l’Hexagone. A fortiori si elles s’inscrivent dans une logique européenne, a-t-il précisé.

Contre les « traders » des forêts, l’exécutif mise sur les labels et la contractualisation