Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

MA NUIT INSOLITE DANS UN LIEU ATYPIQUE (11/12) – Passer une nuit dans un abri en pleine forêt, c’est faire l’expérience de la retraite et de la sobriété, pas forcément de la solitude.

Une fois les ténèbres tombées, les monuments, les lieux se vident de leurs visiteurs et s’apaisent, rendus à leur silence et à leur mystère. Voire… Les journalistes du «Figaro» sont restés sur place pour une nuit pas comme les autres. Suivez le guide.

La cabane de Girieux est l’un des plus petits refuges non gardés du massif de Chartreuse, encore que l’appeler «refuge» est lui faire trop d’honneur: c’est une masure en bois à peine plus spacieuse qu’une cabine de téléphérique, et dont le propriétaire oublie volontairement de cadenasser la porte. Elle ferait pâle figure aux côtés des plus mythiques chalets alpins, ceux perchés juste sous les cimes, bien après les forêts – mais les cabanes entretiennent moins de rivalités que nous.

Malgré son apparence modeste, c’est un abri confortable, la toiture a même été restaurée il y a peu (par quelques scouts tombés amoureux de l’endroit, m’a-t-on dit), ce qui épargne aux hôtes la désagréable compagnie de l’orage jusqu’au creux de leur couchette. Effacée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Dans une cabane en Chartreuse, hors du monde et du temps