Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

TÉMOIGNAGES – Gestes barrières et protocoles sanitaires sont mis en place par les colos pour rassurer les parents avant le départ. Des mesures parfois difficiles à appliquer.

«Pour l’instant, on n’a pas de réelles directives», constate Marie*, animatrice dans un grand groupe de colonies de vacances depuis plusieurs années. «Il y a un mois, j’ai reçu un mail nous invitant à nous faire vacciner, et on m’a suggéré de faire un test PCR, mais rien d’obligatoire.» Cet été, les colonies de vacances sont placées sous le signe du Covid, comme l’an dernier. Selon Marie, «Covid et animation, c’est incompatible». Les traditionnelles boums de fin de séjour sont annulées, les enfants dorment tête-bêche dans les dortoirs et le masque est obligatoire en intérieur, malgré la chaleur.

Les parents, eux, cherchent avant tout à être rassurés. C’est pour cela qu’Évelyne* a choisi d’envoyer son fils de 10 ans en colonie de vacances avec sa paroisse. «Ce sont des encadrants qui s’occupent d’eux toute l’année, pour des activités sportives ou autres.» Un cadre connu et sécurisant, pour que son fils puisse profiter de vacances «au grand air».

«Certaines mesures sont clairement intenables»

C’est aussi le cas de la majorité des colos

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

en colonies de vacances, des consignes floues ou intenables