Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Une belle journée en Floride. Vainqueure de l’Open de Miami en battant en finale Naomi Osaka (6-4, 6-0), Iga Swiatek fait coup double : en plus de son trophée, elle sera officiellement la nouvelle n°1 mondiale du tennis féminin lundi. La Polonaise âgée de 20 ans décroche au passage son troisième tournoi d’affilée cette année, après ceux de Doha et d’Indian Wells.

En vérité, Iga Swiatek était assurée de prendre la tête du classement WTA depuis son succès il y a deux semaines à Indian Wells, profitant de la retraite inattendue de l’Australienne Ashleigh Barty. Mais à Miami, la Polonaise a assumé son nouveau statut face à une Naomi Osaka en pleine renaissance. 

La joueuse de 20 ans réussit au passage le « sunshine double » (doublé Indian Wells/Miami) que seules l’Allemande Steffi Graf, la Belge Kim Clijsters et la Biélorusse Victoria Azarenka ont réussi avant elle. Swiatek est d’ailleurs la plus jeune des quatre. Ce succès à Miami porte sa série d’invicibilité à 17 rencontres, après une finale qui n’a pas tenu toutes ses promesses

Face à Swiatek, Naomi Osaka, ex-numéro un aujourd’hui au 77e rang du classement WTA après une année marquée par des problèmes psychologiques, n’a rien pu faire. La Japonaise, dont le regain de forme printanier était presque inespéré après une année marquée compliquée sur le plan mental, n’a pris que quatre jeux en 2 sets (6-4, 6-0).

[email protected]_swiatek | #MiamiOpen pic.twitter.com/SUOdRYQdiT

— wta (@WTA) April 2, 2022

Au coeur du bien nommé Hard Rock Stadium, Iga Swiatek, fan des Guns N’ Roses, a dicté le rythme à la locale Naomi Osaka. La Japonaise a en effet grandi à quelques kilomètres au nord de Miami, à Fort Lauderdale. Osaka avait donc le public acquis à sa cause. Mais ce soutien n’a pas pesé lourd face à la Polonaise, qui s’est bien appliquée à faire l’éclatante démonstration de sa domination actuelle.

Pour la Japonaise, qui n’avait plus été en finale d’une compétition depuis l’Open d’Australie remporté en 2021, ce parcours en Floride permet néanmoins de voir le bout du tunnel, alors que se posait la question de son avenir dans le tennis professionnel. Pendant Roland-Garros l’an dernier, la Japonaise avait confié être en proie à des problèmes d’anxiété depuis plusieurs années.

future numéro 1 mondiale, Iga Swiatek balaie Naomi Osaka en finale à Miami