Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LA VÉRIFICATION – Alors que trois hommes, connus pour trafic de stupéfiants, sont morts à Marseille dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreux élus appellent à la légalisation du cannabis.

LA QUESTION. À Marseille, l’hécatombe se poursuit. Dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 août, trois hommes connus pour trafic de produits stupéfiants sont décédés dans deux probables règlements de compte. Deux d’entre eux, âgés de 25 et 26 ans, ont été abattus au fusil d’assaut dans la cité de «La Marine bleue». Le corps du troisième a été retrouvé calciné dans une voiture en feu dans le 13e arrondissement de la cité phocéenne. Moins de cinq jours plus tôt, c’est un adolescent de 14 ans qui avait été retrouvé mort, au cœur de la cité des «Marronniers». D’après le patron de la police judiciaire, Éric Arella, ces règlements de comptes ont fait 15 morts depuis le début de l’année, dont cinq sur la seule période de fin juin à début juillet.

Face à ces actes de violence réguliers, les élus de gauche marseillais ont rapidement remis sur la table un vieux débat : la légalisation du cannabis. Interrogé à ce propos, le maire de la ville Benoît Payan a estimé que «cela fait partie des solutions

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

La légalisation du cannabis permettrait-elle vraiment de réduire le trafic illégal ?