Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

François Crémieux, a annoncé mardi porter plainte après des tags inscrits en marge des manifestations anti-passe sanitaire.

Les inscriptions « Crémieux dégage » ou encore « Crémieux, Marseille aura ta peau », avaient été taguées ce week-end en bas de l’immeuble d’un homonyme, pendant les manifestations en opposition au passe sanitaire marseillaises.

Le directeur général de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a annoncé mardi sur son compte Twitter porter plainte pour «injures publiques envers [une personne] chargé[e d’une mission] de service public», et «menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l’encontre d’un chargé de mission service public». «Solidarité avec tous ceux cibles de harcèlement, menaces, violences», écrit le directeur général de l’AP-HM sur son compte Twitter.

Depuis son arrivée à Marseille à la tête de l’AP-HM en juin, François Crémieux s’est attiré les critiques des partisans de Didier Raoult. Dans un communiqué publié mardi soir, le directeur de l’ARS Paca (agence régionale de santé) Philippe de Mester, a condamné ces tags, apportant son soutien à tous les professionnels de santé face à la montée de la violence antivax et anti-passe sanitaire.

À VOIR AUSSI – Contre le passe sanitaire, le «Spider-Man français» escalade une tour à la Défense

le directeur des hôpitaux de Marseille porte plainte après des tags injurieux