Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LA VÉRIFICATION – La loi Kouchner précise qu’aucun traitement ne peut être administré «sans le consentement libre et éclairé de la personne».

LA QUESTION. Parmi les nombreuses arguties juridiques utilisées par les antivax, la loi Kouchner dénote. Dans les nombreux cortèges des manifestations du week-end dernier, des panneaux l’invoquaient pour refuser la vaccination et le passe sanitaire, vu comme une obligation vaccinale déguisée. Elle favoriserait la «démocratie sanitaire», opposée à la «dictature sanitaire» qui serait mise en place par le gouvernement. Elle serait donc un «moyen de résistance».

Pourtant, son auteur, l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, a promu la vaccination obligatoire dans le Journal du Dimanche. «Ceux qui, face à ce virus, choisissent de se “battre » individuellement sont, sinon des déserteurs, du moins des alliés du virus». Qu’en est-il ? Les antivax peuvent-ils évoquer la loi Kouchner contre l’obligation vaccinale ?

A VOIR AUSSI – «Un passe sanitaire sans contrôle systématique, c’est un abonnement netflix familial», ironise Olivier Véran.

VÉRIFIONS. Commençons par rappeler ce que

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Les antivax peuvent-ils invoquer la loi Kouchner contre l’obligation vaccinale ?