Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ENTRETIEN – Vaccination, vacances d’été et rentrée… Le professeur en psychologie Olivier Desrichard analyse l’évolution des gestes barrières sur la société. Vont-ils finir par entrer dans nos mœurs ?

Cet été, ils sont nombreux à s’être accordés une parenthèse au milieu de cette crise du Covid-19. Les amis se sont retrouvés à la plage pour déguster les crustacés tout juste pêchés dans la matinée, les enfants ont construit des châteaux de sable non-loin de-là et les jeunes se sont retrouvés pour des soirées endiablées dans le bar du coin. Le temps s’est arrêté l’espace d’un été, et les gestes barrières ont pu, en certaines occasions, disparaître.

Las, la rentrée sonne le glas de l’insouciance sanitaire : les enfants retrouvent le chemin de l’école, les jeunes prennent place pour certains sur les bancs de la fac et les parents retournent au bureau. Pour Olivier Desrichard, professeur en psychologie de la santé à l’Université de Genève et spécialisé sur les sciences comportementales appliquées aux comportements de santé, les Français doivent veiller à ne pas baisser leur vigilance en cette rentrée.

LE FIGARO.- Quels sont les déterminants susceptibles de conduire à un moindre respect

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

les gestes barrière ont-ils été mis entre parenthèses à la faveur de l’été ?