Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DÉCRYPTAGE – Les restaurateurs redoutent une baisse de leur chiffre d’affaires et des problèmes avec les clients hostiles au vaccin.

À partir de ce lundi, les Français doivent s’habituer à présenter leur passe sanitaire pour pouvoir s’attabler à un restaurant ou prendre un train pour partir en vacances. De fait, avec la validation la semaine dernière par le Conseil constitutionnel de l’élargissement de ce sésame (attestation de vaccination, test négatif, ou certificat de rétablissement du Covid-19) il faut désormais montrer patte blanche pour accéder aux bars, restaurants, cinémas, théâtres, hôpitaux et certains grands centres commerciaux de plus de 20 000 m2. Idem pour monter dans un train, avion et car parcourant de longues distances.

Face à la montée en puissance de la contestation du passe sanitaire dans la rue (237 000 manifestants samedi), le gouvernement a un peu assoupli les contraintes. Le test de dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures. Les professionnels chargés des contrôles bénéficient d’une semaine de «rodage et de tolérance» pour «s’approprier» ces nouvelles règles.

«Le mois d’août nous servira d’entraînement»

En première ligne

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

les restaurateurs face à la difficile mise en place des contrôles