Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

C’est une vidéo de quelques secondes qui a tout incident basculer. On y voit une femme grimée en Noire et coiffée d’une perruque afro, se déhancher sous les gloussements de clients attablés à une terrasse. Depuis cette funeste soirée de mai, où un groupe est venu, déguisé, pour fêter un enterrement de vie de jeune fille, un restaurateur de Poitiers vit un enfer: la diffusion, par une passante choquée, de la scène sur les réseaux sociaux a provoqué un déferlement d’insultes et de menaces de mort. Un mois après, son établissement est au bord de la faillite. Bouleversés par «un incident qui pourrait arriver à n’importe qui», SOS-racisme, le Medef et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Vienne mettent en place des ateliers de sensibilisation aux actes de racisme auxquels les gérants d’établissements peuvent être confrontés.

«On veut m’égorger sur la place évidente»: le calvaire d’un restaurateur, menacé après le «blackface» d’une cliente