Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ENTRETIEN – Le député LR dit approuver la position du président de la République sur les réfugiés Afghans, qu’il estime «adaptée aux réalités».

Guillaume Larrivé est député LR de l’Yonne.

LE FIGARO. – La France doit-elle assouplir le droit d’asile et accorder systématiquement le statut de réfugié aux Afghans?

Guillaume LARRIVÉ. – C’est pour rester fidèles à nos principes que nous devons les appliquer avec discernement. La Constitution proclame que «tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile» en France. Refuser l’asile à des Afghans personnellement et directement menacés par les talibans serait une trahison. Mais promettre d’accueillir tous les Afghans serait une illusion doublement dangereuse, pour notre sécurité nationale et pour les Afghans eux-mêmes, en les mettant dans les mains des filières exploitant leur détresse.

C’est pourquoi j’approuve la position énoncée par le président de la République, conforme à nos principes et adaptée aux réalités. La vraie difficulté n’est pas de l’affirmer mais de la mettre en œuvre dans la situation chaotique provoquée par le retrait désordonné des forces

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

«Pour rester fidèles à nos principes, nous devons les appliquer avec discernement»