Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

REPORTAGE –À la cité scolaire Jacques Decour dans le 9e arrondissement de Paris, les élèves volontaires viennent se faire vacciner.

Ébullition à la cité scolaire Jacques Decour (Paris 9e) et dans sa chapelle, transformée ce 9 septembre en vaccinodrome. Ce matin, 130 collégiens et lycéens de l’établissement ou venus d’Edgar- Quinet (9e), Paul-Gauguin (9e) et Yvonne-Le Tac (18e) sont là pour se faire vacciner ou recevoir une seconde dose. «Nous avons demandé à nos élèves, à main levée, qui voulait être vacciné. C’est du déclaratif», explique Éric Lathière, proviseur du lycée Gauguin, qui accompagne 16 élèves. Très peu, au vu de l’effectif total de son établissement (660). Dans ce quartier favorisé de la capitale, la grande majorité des élèves est déjà vaccinée.

«À l’exclusion des sixièmes et de certains élèves de cinquième, qui ne sont pas éligibles, quasiment tous nos collégiens ont le schéma vaccinal complet», confirme Laurence Erguy, principale du collège Gauguin, qui accompagne 16 élèves. Formulaires en main, les intéressés sont accompagnés dans les dédales de la cité scolaire par des médiateurs de la cellule de lutte

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 61% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

«Pratique de le faire sur place», la vaccination pour les collégiens et lycéens