Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

LA VÉRIFICATION – Alain Fischer, le «Monsieur vaccin» du gouvernement, s’est dit mardi optimiste sur la possibilité de revenir à la normale d’ici peu. Mais sous quelles conditions ? Le Conseil scientifique, lui, invite à la prudence.

LA QUESTION. Si «Monsieur vaccin» le dit, c’est plutôt bon signe. Dans un entretien à BFMTV ce 31 août, Alain Fischer se montrait optimiste sur la possibilité de considérer le virus derrière soi, tel un vieux souvenir du passé. «On n’est pas très loin d’une vie assez proche de la normale», a estimé le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, estimant qu’«on n’aura plus de confinement», «sauf nouveau variant». Et de conclure : «Franchement, on a beaucoup d’éléments rassurants». Un avis partagé par le Premier ministre ce mardi, qui affirmait lui aussi que la France était sur « le bon chemin » d’un retour à la « vie normale », notamment grâce aux excellents indicateurs de la campagne vaccinale. «Les choses vont dans le bon sens », a affirmé Jean Castex au cours d’une visite dans un centre de vaccination mobile dans le Bas-Rhin, tout en avertissant qu’il y avait «encore du travail» à accomplir.

VÉRIFIONS. D’un côté, la campagne vaccinale bat son plein dans l’Hexagone,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

sommes-nous sur le chemin «d’une vie assez proche de la normale» ?