Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lognes Ma Ville : Qui es-tu Sonadie San ?
Sonadie San : Je suis réalisatrice, scénariste, et photographe. J’ai la chance d’enseigner dans ces différents domaines. Cela me permet d’exprimer haut et fort ce que j’ai à dire. La diversité est très présente dans mon art. Mettre des personnes de couleur dans un film ou des photos, ça m’a toujours paru naturel. C’est la vision de Ma France. Mon engagement passe surtout par mes thématiques que sont l’injustice, le féminisme, le racisme. Mon avant dernier court métrage tourné au Brésil, parle de la légende de Chico Rei, l’histoire d’une femme noire qui va sauver son peuple durant l’esclavage. Ma dernière réalisation « Rap de vaincre », tournée en France, est l’histoire d’une jeune femme rappeuse qui est interdite dans les Battles de rap.

LMV : Parle-nous du « parcours » de ce dernier court métrage ?
S.S : Dans le cadre de mes missions de lutte contre le décrochage scolaire, j’ai en effet réalisé « Rap de Vaincre ». Il a été écrit avec mes élèves et un super réalisateur/scénariste Aurélien Mathieu qui, très vite, a décidé de participer au Festival Nikon, un concours très prisé dans notre milieu. Ensuite le Festival Nikon et la plateforme BrutX nous ont choisis parmi 1674 films ! Le public nous a placés 16e ! Honnêtement, je pense que la réussite de ce projet est la manière dont il a été fait… Avec partage, amour, passion de l’art et de l’humain. Tout le monde était fortement impliqué sans parler des acteurs/élèves qui ont été incroyables ! Aujourd’hui, l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, l’Inde, le Canada ont reçu notre film.

LMV : Par tes origines hispano-khmère, tu es sensible à la sous représentativité de la communauté asiatique dans les médias traditionnels et digitaux. Tu peux nous en parler ?
S.S : Je mène plein d’actions mais j’aimerais vous parler de mon travail avec Sororasie, un collectif qui lutte contre le racisme et pour une meilleure représentation des femmes asiatiques dans nos sociétés. Mon dernier projet photo avec eux est une aventure unique qui réunit plus de 150 femmes et minorités de genre asiatique autour d’un projet artistique : se représenter dans toute
notre complexité́ et singularité, représenter nosvoix, nos corps, nos visages, nos identités dans l’espace public français. Aujourd’hui, j’ai créé une page [email protected] qui a pour but de montrer tous nos artistes d’origine asiatique en France.

LMV : La suite pour toi ?
S.S : Je suis sur l’écriture d’un court métrage qui parle de la transmission des traumas (guerre du Cambodge) entre mère et fille, à travers la nourriture, puis l’écriture d’un long métrage qui parle de la quête identitaire d’une jeune femme franco-khmère. Et entre, je photographie pour les particuliers, les comédiens, famille et autres et donne toujours des cours dans différents établissements.

Sonadie San, une femme engagée et pluridisciplinaire