Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Au sein du quartier de l’Ecole polytechnique, à Paris-Saclay, l’ensemble immobilier baptisé « Le central » doit voir émerger, d’ici 2026, 43.000 mètres carrés de logements familiaux, 16.000 mètres carrés de bureaux de laboratoires, et des commerces de proximité, à quelques minutes à pied de la future station de la ligne 18 de Palaiseau. Le groupement d’opérateurs, constitué de Demathieu Bard Immobilier (mandataire), Pitch Promotion, Sogeprom et 3F, est associé à six architectes : Baumschlager Eberle (Coordinateur), Martin Duplantier, Nunc, Anne Demians, Hardel Le Bihan, Barrault Pressaco ; et deux paysagistes : D’ici là et Base.

 

Au sein de cet ensemble, Architectures Anne Démians aura en charge la réalisation d’un programme intitulé « Carré Central » de 10.000 m² permettant une réversibilité totale bureaux-laboratoires. Baptisés « espaces techtiaires », ces bureaux de laboratoires sont destinés aux startups de la « MedTech » du quartier de l’Ecole Polytechnique. Il s’agit, explique l’architecte, d’« espaces mixtes constitués de bureaux, laboratoires, salles modulables qui répondent aux besoins des entreprises de la Tech ». Une attention toute particulière a en outre été portée « à l’esthétique, l’identité environnementale et la maîtrise énergétique du projet ».

 

Préfabrication et réemploi, pour « une trame lisible en façade »

 

L’angle nord-ouest du site marque l’accès principal au bâtiment qui s’articule autour d’un noyau central. La distribution radiale équilibre la séparation en deux ailes aménageables en bureaux et laboratoires réversibles. Le bâtiment se compose également d’un restaurant, de cuisines, de parkings pour voitures et vélos.

 

Anne Démians a voulu un principe constructif lisible en façade. L’exosquelette est composé d’une superposition de poteaux en T et de poutres. La dalle se raccorde à l’allège qui repose sur le corbeau des poteaux. La façade se caractérise par la forte présence de l’exosquelette de béton préfabriqué bas carbone teinté dans la masse. Une trame plus fine de fenêtres se glisse au second plan et se dédouble dans les étages. L’assemblage s’apparente à un jeu de construction dont la mise en œuvre en filière sèche garantie une construction rapide, propre et silencieuse. Les bureaux et espaces « techtiaires », permettant l’accueil de laboratoires et de charges lourdes utiliseront notamment des planchers de réemploi.

 

Une attention particulière à la lumière

 

Les stores extérieurs sont disposés dans le prolongement des allèges qui se lisent comme des impostes. Le linteau des fenêtres est minimisé alors que leurs larges rebords en béton clair orientent la lumière en profondeur dans les espaces de bureaux. La présence des allèges offre un éclairement optimisé et permet la réversibilité en laboratoires. Le rez-de-chaussée largement vitré offre des percées visuelles vers le jardin en cœur d’îlot.

 

Des « moyens ambitieux » combinés aux performances de l’enveloppe et aux solutions innovantes d’approvisionnement en énergie permettent d’atteindre les niveaux NF Habitat HQE Niveau Excellent, E3C1 30% sur les logements, et E3C1 15% sur les bureaux, ainsi que les labels Biosourcé niveau 2, Bois biosourcés du pacte Fibois niveau Or, Biodivercity et enfin, BBC Effinergie niveau excellent.

Un bâtiment « techtiaire » pour le quartier de l’Ecole polytechnique, à Paris-Saclay