Autres articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lundi, 220 220 élèves ont retrouvé le chemin de l’école. Le protocole sanitaire y reste strictement appliqué.

Enthousiastes, à moitié endormis ou à reculons, 220 220 élèves ont repris le chemin de l’école, ce lundi 16 août, à La Réunion. Marquée par un contexte sanitaire tendu, cette rentrée scolaire a été un sujet de tensions entre le rectorat, les syndicats et des parents d’élèves.

À l’appel du collectif Parents 974 Mobilisation, des parents et enseignants ont manifesté dès jeudi devant le rectorat, à Saint-Denis, afin de s’opposer au protocole sanitaire prévu pour la rentrée scolaire. Le syndicat d’enseignants du second degré Snes-FSU a, de son côté, déposé un préavis de grève du 16 au 21 août inclus «pour permettre aux personnels d’entreprendre toute action qu’ils jugeraient nécessaire».

«La Réunion va servir de crash-test grandeur nature à la métropole», dénonce Corinne Peyré, secrétaire académique du Snes-FSU Réunion. Le syndicat d’enseignants reproche au rectorat un manque de préparation, de communication et de concertation. Face à l’aggravation de l’épidémie, il revendiquait en outre le report

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

une rentrée des classes tendue à La Réunion